Culture du Phalaenopsis « d’été » (summer bloomer)

Bonjour,

Dans cet article, nous allons parler de l’orchidée Phalaenopsis. Nous connaissons tous le Phalaenopsis typique que l’on trouve dans toutes les jardineries, pépinières ou chez le fleuriste.

Phalaenopsis « d’hiver » et Phalaenopsis « d’été »

Phalaenopsis d’hiver (hybride complexe)

J’ai publié un article « Comment faire refleurir l’orchidée Phalaenopsis » et celui-ci n’est valable que pour ce type de Phalaenopsis, que nous appellerons Phalaenopsis d’hiver. Une fiche de culture est également disponible ici.

Comme je l’explique dans mon article « Comment faire refleurir », le Phalaenopsis d’hiver a besoin d’une baisse des températures pour initier sa floraison.

Après l’été, lorsque l’automne arrive et que les températures nocturnes descendent à environ 16-18° C, le Phalaenopsis d’hiver (qui a bien été cultivé) lance alors une ou plusieurs hampes florales pour fleurir en hiver, voir au printemps (puisque dans son milieu naturel, l’hiver est plutôt court).

Phalaenopsis d’hiver (hybride complexe)

Le Phalaenopsis qui nous intéresse aujourd’hui est celui que nous allons appeler Phalaenopsis « d’été ».

La culture de ce type de Phalaenopsis est très différente de celle des Phalaenopsis d’hiver…

Climat et températures

Phalaenopsis Samera ‘Blue’

Le Phalaenopsis « summer bloomer » vie, dans son milieu naturel, près de l’Équateur où les températures restent plutôt constantes toute l’année. Ces températures sont de l’ordre de 20-30° C selon le pays.

En culture chez nous (serre, appartement, maison), on évitera idéalement de descendre sous les 18° C. Lorsque les températures sont plus fraiches (en hiver), la croissance de l’orchidée est ralentie.

Si une hampe florale est présente sur l’orchidée, elle continuera de pousser lentement mais ne donnera sans doute plus de fleurs. Si un bouton apparait, il risque d’avorter par températures trop fraiches.

Floraison

Phalaenopsis d’été (Phalaenopsis (Yungho Gelb Canary x manni « Flava ») « Green star » x Yin s Green Jewel « Golden Acclaim »)

­À la différence du Phalaenopsis d’hiver, le Phalaenopsis d’été initiera sa floraison lorsque les températures augmenteront (25°C environ).

Ce n’est pas la seule différence en ce qui concerne la floraison… En effet, celle-ci sera séquentielle !

Autrement dit, le Phalaenopsis d’été ne produit pas une longue hampe florale avec plusieurs fleurs en même temps mais une hampe florale qui va, au fur et à mesure, donner une ou deux fleurs (parfois plus) en même temps. La hampe va continuer à grandir et donner des fleurs l’une après l’autre au fil des mois, des années.

Nous noterons l’importance de ne pas couper la hampe florale du Phalaenopsis d’été (sauf si elle sèche, bien sur). 🙂

Une dernière différence concernant la floraison, c’est le parfum. En effet, les Phalaenopsis d’été ont une souvent fragrance très agréable, ce qu’on retrouve assez rarement chez les Phalaenopsis d’hiver (type hybride complexe).

Exposition, lumière

Phalaenopsis d’été (Phalaenopsis Mirth « Malibu » x Tetraspis « #C1 » x Kenanga « Flava »)

Au delà des températures constantes, la vie près de l’Équateur est également synonyme de journées lumineuses toute l’année. Que ce soit en janvier, en juin ou en novembre, le soleil se lève environ à 06h00 le matin et se couche environ à 18h00 le soir.

De part son origine, le Phalaenopsis d’été va préférer une exposition plus lumineuse que celle du Phalaenopsis d’hiver (qui lui subit une chute de températures et de lumière dans son milieu naturel).

Il faut (comme très souvent) éviter le soleil direct aux heures les plus chaudes mais trouver un emplacement bien lumineux pour ces orchidées si l’on souhaite les voir se développer et fleurir.

Arrosage et hygrométrie

Qui dit températures hautes, exposition lumineuse, … dit (dans ce cas-ci) besoin en eau. En effet, il s’agit là d’une autre différence entre le Phalaenopsis d’hiver et le Phalaenopsis d’été.

Ce dernier n’apprécie pas de voir ses racines sécher complétement entre deux arrosages. Le substrat doit être maintenu légèrement humide toute l’année, sans pour autant être détrempé.

Retenons que cela ne veut pas dire que la fréquence des arrosages restera identique toute l’année puisqu’en hiver, lorsqu’il fait plus frais chez nous, le substrat a tendance à sécher moins vite.

Enfin, une bonne hygrométrie ainsi qu’une ventilation seront bénéfiques pour ces orchidées.

Si vous avez des remarques ou des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

À bientôt ! 😉

Publicités

2 réflexions sur “Culture du Phalaenopsis « d’été » (summer bloomer)

    • Or-Chi-Dee dit :

      Je voulais montrer qu’un Phalaenopsis n’est pas l’autre à travers cet article. Cependant, toutes les orchidées Phalaenopsis que l’on trouvera en jardinerie ou chez le fleuriste seront des hybrides complexes. Donc Phalaenopsis d’hiver, classique. Mais si on se rends dans une pépinière spécialisée, on peut tomber sur d’autres orchidées aussi appelée « Phalaenopsis ». C’est là qu’il est important de se renseigner sur l’orchidée, son origine ou ses parents s’il s’agit d’un hybride. 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.