Rempotage d’un Zygopetalum (en pot à mèche DIY Self-watering)

Bonjour,

J’ai récemment trouvé un Zygopetalum (ou Zygolum en réalité) Rhein Moonlight en jardinerie et je n’ai pas pu résister…

Il était en fin de floraison mais j’ai l’espoir qu’il refleurira dans quelques mois. 🙂

Bref, l’orchidée était presque dépotée au moment de l’achat. Le substrat semblait déjà bien avancé… De plus, puisqu’il s’agit d’une plante trouvée en jardinerie j’ai soupçonné la présence d’une boule de sphaigne.

J’ai décidé de rempoter le Zygo bien que ce ne soit pas la période propice aux rempotages.

Voici le matériel utilisé :

  • Un pot transparent spécial orchidée
  • Un morceau de corde (matériaux inorganique)
  • Un cache-pot spécial orchidée
  • Du substrat à base d’écorces de pin, de sphaigne et de fibre de coco broyée (idéal pour les orchidées semi-terrestres)

IMG_2700

Le cache-pot spécial orchidée est muni d’un système qui permet au pot de ne pas toucher le fond du cache-pot. C’est ce « double fond » qui va me servir de réservoir.

IMG_2701IMG_2702

Je commence par dépoter le Zygolum.

IMG_2707

Le substrat (qui ressemble à de la fibre de coco broyée) se retire très facilement. Au centre, je tombe comme prévu sur la boule de sphaigne.

IMG_2708

Cela dit, les racines ont bien poussées tout autour. 😉

IMG_2709

Il y a un beau système racinaire bien que fort sec lors du rempotage. J’espère qu’elles sont vivantes.

Idéalement on rempote pour une culture « self-watering » ou qui ressemble à de la semi-hydroculture lorsque la plante commence à faire de nouvelles racines mais ici, j’ai pris un risque.

Je mets ensuite la corde dans deux des trous du pot transparent.

IMG_2704

Je place une couche de substrat dans le fond du pot puis je viens placer mon orchidée. Elle est serrée d’un coté du pot afin de laisser de la place aux prochains pseudo-bulbes.

IMG_2711IMG_2712

Je termine en ajoutant du substrat jusqu’en haut du pot en tassant délicatement afin d’éviter de trop abîmer les racines.

IMG_2713IMG_2714

Il reste à espérer que la plante s’adapte à son nouvel environnement.

D’après ce que j’ai pu lire, les Zygopetalum ont la réputation d’être délicats en culture d’intérieur sur le long terme. Le réservoir ne sera donc pas toujours rempli d’eau mais ce système va me permettre à terme d’économiser l’eau de pluie.

Un « update » sera publié dans les prochaines semaines ou prochains mois dans l’un des articles de la série « Histoires d’Or-Chi-Dee ».

Si vous avez des remarques ou des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

À bientôt ! 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.