Technique de culture : Mèche ou « Self-Watering »

Bonjour,

J’ai eu un peu de mal à trouver l’appellation française mais j’ai parfois vu que l’on parle d’une « mèche ».

Bref, en quoi consiste la culture « self-watering » ?

Pour me simplifier la tâche, je vous propose une explication en image.

Cette image a été trouvée sur le site lechuza.us qui propose des pots pour plantes et orchidées adaptés pour la culture « self watering ».

le_tw-orchideen_minideltini_bewaesser

Photo du site lechuza.us

Pour résumé, le pot est muni d’un réservoir où il y a une « mèche » inorganique qui absorbe et distribue l’eau au substrat. Le pot Lechuza de la photo dispose également d’un « voyant » qui indique le niveau de l’eau.

Les pots de cette marque semblent très pratiques et « designs » mais sont assez onéreux. Cependant, la qualité doit y être.

J’ai hésité un moment puis j’ai finalement commandé quelques pots pour tester leurs produits avec cette technique. Nous les découvrirons ensemble ! 😉

J’ai déjà commencé à tester la technique à l’aide de pots DIY (qui seront présentés dans un autre article) avec quelques orchidées et dans des substrats différents.

J’ai besoin d’un peu de recule à présent pour pouvoir constater (ou non) l’évolution de ces orchidées cultivées en self-watering.

Nous aurons l’occasion de discuter de diverses choses à propos de cette technique (substrats adaptés, pots DIY, tests et résultats,  …) à travers divers articles dans les prochaines semaines.

À bientôt.

2 réflexions sur “Technique de culture : Mèche ou « Self-Watering »

  1. Bouchex Bellomie Charles dit :

    bon soir , je m appel Charles je suis Orchidophiliste depuis 22 ans dont 16 ans au brésil ou j’ai découvert cette passion;j’avais là bas environ 600 Orchidées,,Acacalis, Bifrenaria,Bulbophylium Brassavola,Catasetum,Cattleyas,Citropetalum,Encyclia,Dendrobium,Dimeranda ,Epidendrum,Eria,Galeandra Gongora,Laelia,Octomeria,Oeceoclades,Oncidium, Renantara cocina,Papipholium ex vanda teres,Rodriguesia,Scuticaria steelii,etc….Pour moi le plus important depuis que je suis rentré en Europe c’est la photosynthèse; j’habite en haute-savoie je cultive en intérieur l’ hiver et en serre froide l’été;botanic vend un excellent substrat de coco en copeau ainsi que de l’ écores de pin, hygrométrie est plus importante que l’arrosage. 60% est idéal quand à l’arrosage cela dépend de la plante, une sous-coupe avec des billes d’argile constamment rempli d’eau sera tout aussi efficace et moins onéreux,attention les Miltonias ainsi que les Zygopetalums n’ apprécient pas avoir les pieds dans l’ eau risque de pourriture

    Aimé par 1 personne

    • Or-Chi-Dee dit :

      Merci pour votre commentaire ! 600 orchidées, c’est énorme ! Mais je sais que lorsqu’on est passionné, ça va vite. 🙂
      En effet toutes les orchidées ne sont pas les sujets idéaux pour n’importe quelle technique de culture. Je débute et je souhaite expérimenter les diverses techniques dont j’entends parler afin de voir ce qui convient le mieux dans mon environnement (culture intérieur en Belgique). Auriez-vous un blog ou autre où vous partagez vos expériences, photos, … de votre passion pour les orchidées ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.