Un substrat inorganique pour la culture d’orchidées

Dans les différentes fiches de culture postées sur ce blog, ainsi que d’une manière générale sur le web, le substrat conseillé pour les orchidées est généralement à base d’écorces de pin, de sphaigne, etc.

Ces composants sont décomposables car organiques. Avec le temps, ils se décomposent et il faut alors rempoter les plantes pour leur confort et surtout pour leur survie…

En fouillant un peu plus du coté des passionnés par la culture des orchidées, je suis tombé sur diverses vidéos YouTube de personnes qui cultivent leurs orchidées dans un substrat inerte, qui ne peut se décomposer.

J’ai pu voir que différents essais avec différents matériaux ont été expérimentés.

Les billes d’agile expansées semblent être un substrat adéquat pour ce genre de culture, alors que d’autres matériaux (toujours inorganiques) sont moins prometteurs, comme le Séramis entre autre.

Dans cette méthode de culture avec des billes d’argile, on trouve quelques avantages :

  • Un substrat qui ne se décompose pas avec le temps et qui est réutilisable
  • Une bonne aération dans le pot, qui évite le pourrissement
  • La matière n’abîme pas les racines (si les billes sont de qualité) contrairement à d’autres
  • Facilité de rempotage (dans un contenant plus grand, par exemple) sans faire subir de choque à la plante
  • Une bonne base pour l’hydroculture passive qui apporte également d’autres avantages intéressants

Le plus gros inconvénient que rapportent les orchidophiles qui utilisent ce substrat se situe au niveau du pH. Celui-ci semble être un peu trop basique (> 7) alors que les orchidées préfèrent un pH neutre à acide (5-6-7) selon les espèces.

Toujours d’après les informations récoltées, on peut tenter plusieurs techniques pour modifier ce phénomène, mais je ne vais pas les décrire ici.

Un orchidophile qui utilise cette méthode depuis quelques temps maintenant rapporte que même si le pH est trop haut par rapport aux autres milieux de culture des orchidées, cela ne semble pas altérer leur santé ou leur croissance. Cela dépends très certainement des espèces et d’autres facteurs !

Toutes ces informations ne sont que relayées et donc à prendre avec des pincettes.

J’ai décidé de tenter l’expérience pour me faire ma propre opinion et de passer certaines orchidées en semi-hydroculture. J’en ai déjà touché un premier mot dans un précédent article.

Depuis environ 2-3 mois, quelques-uns de mes Phalaenopsis hybrides sont en semi-hydroculture. Il semble que le sujet soit quelques peu controversé…
Certains diront que cette culture n’est pas faite pour les Phalaenopsis, d’autres diront qu’elles s’y prête parfaitement. J’ai personnellement trop peu de recule pour pouvoir en débattre. Actuellement, ces plantes se développent plutôt bien.

Cependant, dans toutes les informations lues ou récoltées (et il y en a pas mal car mes heures creusent ne sont consacrées qu’à cela ces dernières semaines), je retiens que beaucoup de choses dépendent de divers facteurs. C’est sans doute pour cela qu’on peut trouver des informations contradictoires, selon les bonnes et mauvaises expériences de chacun.

Les sujets que j’ai choisis cette fois sont des orchidées qui pour la plus part ne doivent jamais voir leur substrat sécher entre deux arrosages. La semi hydroculture semble donc idéale.

Ce 09-09-2018, sont passés en semi-hydroculture :

  • Un Miltoniopsis Herr Alexander
  • Un Masdevallia Bellavallia ‘Red’
  • Un Cochleanthes Amazonica (ou Marginata)
  • Un Laelia Perrinii

Pour le Laelia, c’est une exception. En effet, dans les conseils de cultures il est indiqué de laisser le substrat sécher entre deux arrosages. Cependant, la plante est entrain de faire de toutes nouvelles racines. Et c’est justement une des clés de réussites en S/H…

Un prochain article décrira le matériel utilisé, quelques règles à respecter pour cette culture ainsi que des détails sur la méthode que je compte mettre en place pour mon expérience en semi-hydroculture.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.